Les sports de nature sont en plein développement en France. C'est particulièrement le cas en Région PACA tant à terre que sur le littoral et la mer. Cette région bénéficie en effet d'un climat très favorable et de paysages naturels exceptionnels qui font son attractivité. Ce territoire est donc un espace de pratique très prisé des sports de nature, sports très diversifiés. Sur le littoral et en mer, les activités vont de la plongée, au kayak en passant par la voile légère, le kite-surf, l'aviron ou encore des activités nouvelles telles que le stand-up paddle (le SUP pour les connaisseurs).

Ces pratiques sportives partagent (sans vraiment le savoir) avec d'autres activités de loisirs (baignade, plaisance, pêche du bord, en mer, sous-marine) et professionnelles (pêche, navettes touristiques, croisiéristes...) un même territoire riche mais fragile sur lequel des structures de gestion (AMP, Réserve naturelle, zone natura 2000, encore un jargon incomprehensible et méconnu des pratiquants ou avec une conotation pas toujours postive) mettent en oeuvre des mesures de gestion (là encore pas toujours connues car le pratiquant souvent arrive ... par la mer par son itinérance et ses parcours). Elément primordial, les pratiquants des sports de nature sont en grande majorité des pratiquants libres.

Le contexte régional est planté. Et c'est bien avec ce contexte que des acteurs du Réseau Mer Paca ont commencé à s'intéresser aux sports de nature il y a quelques années déjà.

C'est en particulier notre cas au CPIE Côte Provençale d'autant plus que nous avons développé des actions visant à faire découvrir le milieu littoral et marin en utilisant les sports nautiques subaquatiques (randonnée palmée et plongée) comme support de cette découverte. Nous avons ainsi dans nos équipes des professionnels au double profil : éducateurs environnement / éducateurs sportifs. Mais pas  facile de recruter de tels profils.

Ainsi, après près de 2 ans de rencontres et d'échanges dans le cadre d'un groupe de réfléxion "Sport Nautiques" au sein du Réseau Mer composé de structures EDD et d'acteurs du sport (CTR, et fédé pour ceux qui connaissent), un projet a été lancé cette année afin de passer à une phase plus concrète de collaboration.

Ce projet intitulé - Sport Mer Territoire - porté par le CPIE,  a pour objectif de mettre en œuvre un projet collectif avec les acteurs des sports nautiques de la région PACA, afin d’améliorer la compréhension du territoire de pratique par les pratiquants, captifs(libres)  et non captifs (encadré), en vue d’induire des comportements adaptés, dans le cadre de la gestion intégrée du littoral et de participer ainsi au maintien du Bon État Ecologique du Milieu Marin Méditerranéen (BEEMM).

Concrètement, l'enjeu est d'accompagner les sports de nature vers "une découverte de la nature et plus largement du territoire par une pratique sportive" et non réduire les pratiques à  "faire du sport dans la nature". L'enjeu est important et conséquent lorsque l'on connait l'histoire du sport en France mais les attentes des publics, des pratiquants évoluent et les acteurs des sports en prennent conscience. 

 

Au terme de plusieurs mois de rencontres (prés de 30 entretiens réalisés, d'autres restant à venir), le projet a pris forme et un plan d'action a été co-construit afin de passer dans une phase opérationnelle.

3 grands axes se dessinent : 

- la conception d'un dispositif d'accompagnement pour les encadrants et les organisateurs de manifestations nautiques sous la forme d'une "malette" donnant des clefs pour un encadrant pour connaitre et comprendre les enjeux de son territoire de pratique et de les transmettre au public qu’il encadre. Elle comprendra un socle de connaissance et des animations clefs en main.Cette malette existera sous forme physique et elle sera aussi accessible en ligne.www.ecorem.fr/sportmerterritoire

- la conception d'un observatoire interactif des pratiques qui vise à rendre le pratiquant  acteur de son territoire. Il leur permettra d’accéder à une base de données concernant leur site de pratique par activités, cette base de données regroupant des informations sur leur pratique mais aussi sur leur territoire avec une mise en valeur des enjeux et problématiques de ce territoire avec les mesures de gestion mises en place par les gestionnaires du littoral. Le principe est que le pratiquant peut alimenter cette base de données avec son propre vécu et faire remontées de l’information (sentinelle de la mer et cartographie interactive). L’observatoire citoyen comportera aussi un outil d’auto-analyse de sa pratique afin de favoriser une pratique qui prend en compte ces enjeux. 

- la conception d'un espace SMT en "magasins", chez les vendeurs de matériels sportifs. Cet espace utilisera des outils ludiques et pédagogiques (video) et s'appuiera aussi fortement sur l'observatoire citoyen (cartographie en magasin).

 

D'envergure régionale (PACA), ce projet est dans sa phase de conception pour 2 ans (2011-2012) et se déploiera avec les acteurs sur le territoire à partir de 2014. Une extension sur la Méditerranée et son bassin est en perspective. Projet soutenu par la Région PACA, l'Agence de l'Eau RM&C, la Fondation de France et l'Europe (FEDER en cours d'instruction).

Pour en savoir plus et apporter votre éclairage au projet, venez  sur l'espace collaboratif dédié au projet sur la plateforme ECOREM : www.ecorem.fr/sportmerterritoire

 

Christelle MASCLEF - CPIE COTE PROVENCALE